Saint OSCAR ROMERO

15 août 1917 – 24 mars 1980

Béatifié le 23 mai 2015 par le pape François

Canonisé le 14 octobre 2018 par le pape François

  • ordonné prêtre à Rome en 1942.
  • Nommé évêque auxiliaire de San Salvador le 25 Avril 1970
  • Nommé évêque de de Santiago de María le 15 Octobre 1974
  • devient archevêque de San Salvador le 3 février 1977
  • meurt assassiné le 24 mars 1980 pendant son homélie par une balle en pleine poitrine

A l’âge de douze ans  il devient apprenti menuisier. Deux ans plus tard, en 1931, il entre au séminaire des prêtres Clarétains  contre l’avis de son père.

En 1937, il rejoint le séminaire national de San Salvador, dirigé par les Pères Jésuites puis continue ses études à Rome, où il est ordonné prêtre le 4 avril 1942.

Le 15 octobre 1974,  il est nommé évêque de Santiago de María puis, trois ans plus tard, le 3 février 1977, devient archevêque de San Salvador

En 1943, il fuit l’Italie fasciste et rentre au Salvador.

En 1966, il devient Secrétaire de la Conférence épiscopale de San Salvador.

L’assassinat de son ami  jésuite Rutilio Grande avec deux de ses compagnons le 12 mars 1977, le bouleverse.

A partir de cette date, l’archevêque de San Salvador décide de combattre ouvertement la pauvreté, l’injustice sociale.

Il meurt en martyr, assassiné en pleine messe, pour avoir été le défenseur des droits de l’homme et particulièrement des paysans de son diocèse. 

A l’occasion de ses funérailles une bombe éclate suivi de des coups de feu dispensant la foule réunie dans la Basilique. Mgr Romero est aussitôt enterré à la hâte dans le transept droit de la Basilique.

Appelé « la voix des sans voix », Rome l’a considéré comme un grand témoin de la foi.

Le pape François le reconnaît comme « martyr ». il est honoré par d’autres Églises chrétiennes

Comme l’ a dit le pape François à la cérémonie de la canonisation du 14 Octobre 2018, « son martyre  n’a pas eu lieu seulement au moment de sa mort ».

« Une fois mort, il fut diffamé, calomnié, traîné dans la boue (…) même de la part de ses frères dans le sacerdoce et dans l’épiscopat », avait-il témoigné.