Quel est le plan de Dieu pour moi… ?

UN PLAN REMPLI D’AMOUR

Les Étapes de la vie Chrétienne

En marquant les moments les plus décisifs de la vie humaine, les sept sacrements manifestent que c’est toute notre existence, dans ses différentes étapes, qui est appelée à être vécue avec le Christ :

• Les trois sacrements de l’initiation chrétienne : Baptême, Confirmation et Eucharistie permettent d’entrer dans le mystère du Christ mort et ressuscité et de grandir dans la foi.
• Les sacrements de guérison : Réconciliation et Onction des malades ouvrent un chemin d’espérance.
• Les sacrements de l’engagement : L’Ordre et le Mariage consacrent des cheminements de vie baptismale.

Les sacrements sont une force qui permet d’aimer et de « porter du fruit » dans tous nos lieux de vie. Ils communiquent la vie divine, réalisant notre vocation de fils du Père, frères en Jésus Christ, animés du souffle du même Esprit !

Les 7 Sacrements

Le Baptême

La vie chrétienne s’articule autour de la pratique concrète des sacrements. Premier sacrement initiatique, le baptême qui peut être reçu à tout âge, aura une préparation différente en fonction de celui-ci :

  • adulte, dès 18 ans et plus ;
  • enfant, à partir de 7 ans ;
  • bébé, jusqu’à 3 ans.

Le baptême d’un enfant de la naissance à 3 ans

Un enfant vient d’agrandir votre foyer. Cet événement important retentit profondément dans la vie de votre famille. Dieu aime votre enfant d’un amour paternel et Il l’appelle déjà à entrer dans son Église c’est-à-dire à devenir un membre de Son peuple. Le baptême devient alors un événement aussi important que sa naissance et à ce titre, il requiert d’être préparé avec soin.

Parents, vous êtes invités à vous rendre à l’accueil de la paroisse pour un premier contact et obtenir les informations nécessaires.

Le baptême d’un enfant en âge scolaire

Un enfant peut débuter le catéchisme sans être baptisé. Dans cette volonté nouvelle d’apprendre à devenir enfant de Dieu, il lui sera proposé de se préparer au baptême et ainsi, de rejoindre ses camarades dans leur cheminement de catéchisme.

Parents, vous serez avisés au moment de l’inscription des modalités spécifiques à cette préparation, durant laquelle vous accompagnerez votre enfant.

Le baptême d’un adulte

Demander le baptême à l’âge adulte présuppose qu’un temps de réflexion personnelle a été pris pour faire émerger ce désir. Il s’ensuit une conversion du cœur et une prise d’engagement formelle à la suite de Dieu.

C’est pour cela que la préparation du baptême des adultes s’échelonne en général sur 3 ans. Période nécessaire pour apprendre à connaître Jésus-Christ et l’accueillir comme son sauveur personnel et donner à cette vie de catéchumène le goût futur de chrétien engagé qu’elle devra avoir.

La Confirmation

Le sacrement de la Confirmation est le sacrement qui permet au baptisé de recevoir en plénitude l’Esprit Saint. Celui ou celle qui le reçoit est non seulement confirmé comme membre de l’Église, Corps du Christ, mais aussi envoyé en mission.

La Confirmation est l’un des trois sacrements de l’initiation chrétienne tout comme le baptême et l’eucharistie couramment appelée première communion. Elle est reçue, généralement après un cheminement de deux ou trois ans après les années de catéchisme, par l’imposition des mains et l’onction d’huile sainte de l’évêque ou d’un prêtre expressément mandaté par lui.

Bon nombre d’adultes ou de grands adolescents osent chaque année se tourner vers l’Église pour demander à recevoir le sacrement de la confirmation.

Toi aussi, tu y réfléchis ? N’hésite plus  : que tu aies mis ton cheminement de côté ou n’aies pas pu poursuivre ton parcours de catéchisme jusqu’à son terme, prends contact avec l’accueil de ta paroisse pour obtenir toutes les informations et remettre en route à la suite du Christ !

L’Eucharistie

L’Eucharistie est le troisième sacrement de l’Initiation Chrétienne. Le mot « Eucharistie » signifie « action de grâces ». C’est le peuple qui rend grâce au Père, par son Fils, dans l’Esprit pour le don qu’il nous fait de sa Vie.

C’est par l’Eucharistie que nous est donnée la Vie de Dieu, le Pain de la route. Recevoir le Pain de Dieu nous invite à partager notre pain avec nos frères en humanité. L’Eucharistie structure la vie chrétienne, elle la ponctue, elle est la respiration dans la vie spirituelle. C’est une actualisation de la Pâque et non pas sa répétition ou son simple souvenir.

L’Eucharistie, ou la messe, est un rappel de la dernière Cène, de la mort et de la résurrection de Jésus Christ.

La Pénitence et la Réconciliation

Ce sacrement est le signe de l’amour infini de Dieu. Le pardon de Dieu est toujours possible, si nous faisons une démarche vraiment sincère. En se reconnaissant pécheur, nous croyons que l’amour infini de Dieu est toujours le plus fort. Le dialogue avec un prêtre est le signe efficace de la réconciliation avec Dieu et avec nos frères.

La vie chrétienne s’articule autour de la pratique concrète des sacrements. L’entrée de la vie chrétienne se fait par le baptême, par exemple. Il est donc important de donner des repères pour informer les uns et les autres qui souhaitent faire une démarche dans leur vie de pratiquant.

Le Sacrement des malades

Le sacrement de l’onction des malades est assez méconnu, souvent associé à l’extrême onction, et par conséquent à tout ce qui touche à la mort et aux questions existentielles de l’homme.

L’onction des malades

Le sacrement des malades a pour but de donner une aide spéciale au chrétien confronté aux difficultés d’une maladie grave ou de la vieillesse. Le chrétien peut recevoir le sacrement des malades chaque fois qu’il est atteint d’une grave maladie. C’est le sacrement de la présence du Seigneur à nos côtés dans les moments d’épreuve que sont la maladie ou la vieillesse. La célébration de ce sacrement consiste en l’onction d’huile bénite sur le front et en l’imposition des mains. Consacrée par l’évêque lors de la messe chrismale annuelle, l’huile dite des malades apporte force et douceur. Elle pénètre la peau, répand sa bonne odeur, fortifie le corps. Voici les mots qui accompagnent l’onction avec l’huile sainte sur le front et dans les mains des malades :

Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu’il vous sauve et vous relève.

Avec l’imposition des mains, l’onction rappelle l’attention et la tendresse de Jésus Christ envers les personnes malades.

« Si l’un de vous est malade, qu’il fasse appeler les anciens de la communauté qui prieront pour lui en pratiquant une onction d’huile au nom du Seigneur. Leurs prières, inspirées par la foi, sauveront le malade, le Seigneur le relèvera, et s’il a commis des péchés, ils lui seront pardonnés. » Jc 5, 14-15

L’Ordination

Au sein de l’Eglise catholique, le service de la communauté est assuré plus particulièrement par les évêques, les prêtres et les diacres, que l’on appelle « ministres ordonnés ».
Leur mission dans l’Église leur est confiée, au nom de Jésus Christ, par le sacrement de l’ordre, généralement appelé « ordination ». Le sacrement de l’ordre se caractérise par l’imposition des mains et la prière de consécration prévue. Le sacrement est conféré une fois pour toutes.
Le ministre ordonné manifeste à tous que c’est le Christ qui appelle, rassemble et envoie sur les chemins du monde.

Les évêques

Le mot « évêque » vient du grec episcopos, qui désigne la mission de veiller sur la communauté, de la protéger, pour que celle-ci se comporte le plus justement possible en véritable peuple de Dieu.
Les évêques reçoivent, comme les Apôtres, la plénitude du sacrement de l’Ordre. Ils sont garants de l’annonce de la foi et de l’Évangile dans leur diocèse. Ils sont responsables quant à l’administration des sacrements, avec toutes les questions pastorales que cela soulève aujourd’hui. Enfin, les évêques exercent une responsabilité de gouvernement (que l’on appelle aussi « charge pastorale »), au nom du Christ, envers « la portion du peuple de Dieu (diocèse) qui lui est confiée ».

Les prêtres

Les prêtres sont ordonnés par l’évêque de leur diocèse.
Ils sont co-responsables de l’Église locale  :  le prêtre est défini comme coopérateur, collaborateur de    l’évêque. Il est « envoyé » (un don fait) à une communauté, il n’en est pas le délégué.
Ses missions peuvent s’exercer dans des cadres très divers. Mais, quelque soit la charge que le prêtre a reçu (une ou plusieurs paroisses, une aumônerie; …), sa présence consiste toujours à éveiller chacun au Christ, à sa parole libératrice.

Les diacres

Par leur ordination, les diacres signifient et rappellent à tout le peuple de Dieu, que l’Église ne doit cesser de manifester la charité du Christ pour tout homme. En particulier les plus pauvres, ceux qui sont à la marge.
Ils sont au sein de l’Église, et pour le monde, le signe du Christ serviteur « lui qui s’est anéanti en prenant la condition de serviteur et devenant semblable aux hommes» (Ph 2,7).

Le geste du lavement des pieds (Jn 13) est le signe par excellence du Dieu qui vient à la rencontre de l’homme par un chemin bouleversant, celui du service.

Le Mariage

Vous souhaitez faire le pas et passer la bague au doigt… félicitations ! Mais soyons concrets : où, quand et surtout comment ?

Voici les démarches à effectuer pour vivre l’un des plus beau sacrement et vous unir devant Dieu. 

Attention : entre la prise de contact avec le prêtre de votre paroisse et la célébration du mariage, il faut compter un délai de six mois. 

Le mariage, un projet sérieux

Le mariage est la plus ancienne institution de l’humanité au regard de la Bible qui le fonde dès le jardin d’Eden :  » C’est pourquoi l’homme quitte son père et sa mère et s’attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair  » Genèse 2, 24 (livre de la Genèse au chapitre 2 et verset 24).
C’est pourquoi il convient de s’y préparer sérieusement.

Discerner

Outre la réflexion personnelle, celui ou celle qui souhaite se marier peut confronter ses vues au discernement de l’Eglise c’est-à-dire en parler avec un prêtre, une religieuse ou une autre personne  » sage  » susceptible d’apporter un éclairage avant de prendre la décision de se marier.
Nous vous encourageons à ne pas sous-estimer cette étape qui peut vous être fort utile sur le plan du développement personnel et spirituel.

Pour toute question relative au mariage (célébration, conditions pour, etc.), le meilleur informateur est le prêtre lui-même et non la rumeur… N’hésitez pas à prendre contact avec le prêtre de votre paroisse.

Prendre contact

Une fois votre décision (à tous les deux) prise, il convient de vous présenter en couple au prêtre de la paroisse (curé ou vicaire) afin qu’il soit témoin de votre volonté commune de vous marier religieusement. Il s’agit d’un entretien amical qui initiera un accompagnement du couple par le prêtre. Présentez-vous aux jours de bureaux ou prenez rendez-vous pour un autre créneau horaire.

C’est en cours d’entretien que la date de la cérémonie est fixée conjointement. En Martinique, le délai entre la prise de contact et la cérémonie est de six mois minimum.

Dans le cas où la demande vient d’un couple vivant hors de l’île, une lettre rédigée et signée conjointement sera expédiée au curé de la paroisse de célébration au moins 6 mois avant la date prévue. Le couple devra prendre contact avec le curé de leur domicile qui les accompagnera pendant un temps certain et préparera leur dossier avec eux. Ce dossier complet sera expédié à l’archevêché de la Martinique au moins 2 mois avant la date du mariage et arriver à la paroisse de célébration 1 mois avant la date prévue. Des contacts personnels seront entretenus entre le couple et le prêtre prévu pour recevoir les consentement ainsi qu’avec le prêtre du lieu de mariage.nous tenons à ce que la demande soit rédigée et signée conjointement.

La préparation au mariage

Plusieurs pôles régissent la préparation au mariage.

Le suivi du couple

Un prêtre est chargé d’accompagner le couple sur ce chemin de préparation du mariage.

Participation à une session de préparation au mariage

Lors de votre entretien avec le prêtre, il vous orientera vers l’A.C.P.M. (Association des Centres de Préparation au Mariage) et vous communiquera leurs coordonnées pour une prise de contact.

Dossier administratif

Pour tout mariage, il y a constitution d’un dossier administratif. Prévoir un certificat de baptême si vous êtes baptisé dans une autre paroisse. L’acte de naissance, pouvant être récupéré à la mairie de la commune de naissance, vous sera demandé trois mois avant la cérémonie.

Préparation de la cérémonie de mariage

Le prêtre vous aidera à préparer cette célébration (textes, chants, chorale, décoration, etc).

L’offrande

Votre offrande à l’occasion du mariage est une participation à la vie matérielle de la paroisse qui vous accueille. Elle est aussi l’expression matérielle de votre reconnaissance à Dieu. Cette offrande est fixée sur l’ensemble du diocèse à 200 € minimum.

Contactez le Presbytère

Pour plus d’informations ou pour vous inscrire…